Michael Levitt, lauréat du prix Nobel de chimie: Je suis un grand passionné des produits technologiques de Chine

稿源:CCTV.com 02-11-20 12:00 Updated BJT   编辑:邵华   2020-11-02 15:28

La troisième édition du Forum mondial des scientifiques de renommée mondiale s’est tenue le 30 octobre à Shanghai. Lors de ce forum, les scientifiques des universités et des instituts de recherche scientifique de la Chine ont estimé que, face à la concurrence féroce dans le secteur de la science et de la technologie au niveau international, la Chine doit saisir l’opportunité de se développer, et continuer à consolider ses acquis dans le domaine de la recherche scientifique fondamentale.

Xu Xuemin, vice-présidente de l’Université Jiao-tong de Shanghai, qui a participé au sous-forum des présidents d’université de cette édition, a jugé que l’université, en tant que berceau de la connaissance qui a pour but d’encourager et de promouvoir une recherche originale, devrait répondre à l’appel du pays à projets en faveur de l’innovation technologique dans un premier temps. Elle devrait également mettre en place des stratégies afin de stimuler la puissance créative des étudiants talentueux : le rétablissement du pays par la science et l’éducation, le renforcement du pays grâce aux talents et enfin le développement axé sur l’innovation. 

Selon Xu Xuemin, si nous développons des idées originales, le potentiel de développement sera infini et nous ne serons point « freinés » par les autres. Notre pays deviendra à coup sûr plus fort grâce à l’innovation. Nous devons donc renforcer et promouvoir davantage les recherches sur les savoir-faire et les sciences fondamentales. 

L’académicien Wang Yifang, scientifique en chef du projet de neutrinos Daya Bay, a depuis longtemps engagé dans la recherche expérimentale en physique des hautes énergies et remporté le prix de physique fondamentale en 2016. Lors du forum, au moment d’évoquer l’importance de la recherche scientifique fondamentale, il a souligné qu’il  faut insister sur la place clé de l’innovation dans la dynamique de modernisation de la Chine, ce qui permet de renforcer la capacité de recherche scientifique fondamentale du pays et de participer à la coopération interntionale en toute confiance.

Wang Yifang, chef à l’Institut de la Physique des particules de l’Académie chinoise des sciences a estimé qu’il était important de développer l’enseignement basique et la recherche en science fondamentale en coopérant avec différents pays. Parce que la science fondamentale est liée au destin commun de toute l’humanité. C’est la direction que l’on doit prendre tout au long du développement. Il espère également obtenir un soutien solide tant des gouvernements de différents pays que du public.

Roger Kornberg, lauréat du prix Nobel de chimie 2006, a quant à lui indiqué qu’en ce moment, seule la Chine est capable d’organiser un tel événement scientifique. Rassembler en sein du forum 137 scientifiques de renommée mondiale dans différents domaines et de nombreux jeunes talents est un défi colossal et une mission quasiment impossible. Mais les organisateurs chinois ont réussi et  réalisé un excellent travail.

En 2006, grâce aux travaux sur les bases moléculaires de la transcription chez les eucaryotes, Roger Kornberg a reçu le prix Nobel de chimie. Il est à noter que son père, Arthur Kornberg, est aussi lauréat d’un prix Nobel de médecine 1959. Dans l’histoire du prix Nobel, il y a au total 6 couples père-fils et ils en font partie.

Michael Levitt, vice-président de l'Association mondiale des lauréats, se présente à ce forum. Il est lauréat du prix Nobel 2013 de chimie. A 73 ans, Michael Levitt aime surfer sur Internet et se tient toujours à l’avant-garde des sciences et techniques. Il s'est déclaré, lors d’une interview, qu’il était un grand passionné des produits technologiques de Chine. 

Voici un extrait de l’interview accordée par Michael Levitt en marge du 3e Forum mondial des lauréats. 

Michael Levitt, lauréat du prix Nobel 2013 de chimie

Michael Levitt, lauréat du prix Nobel 2013 de chimie

Michael Levitt, lauréat du prix Nobel 2013 de chimie

Je suis un grand passionné des produits technologiques de Chine. Je suis particulièrement fasciné par les technologies chinoises. Je les adore. Je préfère payer avec WeChat. J’utilise aussi les applications telles qu’Alipay et Didi. En Chine, si vous avez un téléphone portable, vous n’aurez pas besoin de parler chinois et vous pourrez tout résoudre avec le téléphone portable. Je l’utilise aussi pour traduire. J'aime beaucoup les technologies chinoises. Tout comme l’introduction de l’iPhone, qui est conçu par Apple en Californie, aux Etats-Unis, sur le marché chinois, ces technologies pourraient également tenir une place dans le monde. La popularité fulgurante de Tiktok dans le monde entier sert de bon exemple.